Le mot du rédacteur en chef

_W1A4817

Bienvenue à vous qui nous rejoignez sur le blog de Panorama, chaque mois, un supplément d’âme.

Chers amis,
La première fois que j’ai sauté en parachute, à l’âge de 16 ans, mon instructeur de l’époque, un certain Marco, m’avait dit très sérieusement : « Mon garçon, pense à me sourire avant de passer la porte, j’y tiens. » Nous avons pris place dans l’avion – un Pilatus assez vétuste dont les banquettes grinçaient affreusement – puis nous avons commencé à prendre de l’altitude. C’était une aube sans nuages. Marco a fait coulisser la portière latérale, le vent tourbillonnait dans la carlingue. Engoncé dans ma combinaison de vol, je me suis avancé vers l’embrasure. Là, devant l’insistance de ce curieux mentor, et en dépit de la frousse légitime qui m’étreignait, je me suis fendu d’un vrai sourire. Alors, je me suis jeté dans les bras de Dieu. Le simple fait que je sois là, aujourd’hui, pour signer cet éditorial, indique que toute cette affaire s’est bien terminée. Mais voilà, l’histoire se répète. À l’heure de vous écrire, chers lectrices et lecteurs, je redeviens ce novice hésitant, sur le point de plonger dans l’inconnu. Me voici embarqué, à vos côtés, dans la belle aventure de Panorama. Plus je me le répète, plus j’aime ce nom : Panorama ! Vous ne trouvez pas qu’il claque dans l’air de septembre comme une promesse d’envergure et de souffle ? Il dit aussi ce regard large et généreux que vous portez sur le monde, regard si précieux par les temps qui courent. Aussi, ce nouveau Panorama que vous tenez entre les mains voudrait-il être un peu comme ces étoffes de soie qui permettent aux parachutistes d’évoluer, cahin-caha, entre ciel et terre. Un magazine simple, ressourçant, ouvert à tous les horizons de la foi. Où l’Esprit s’engouffre page après page, pour vous inspirer et vous nourrir. J’espère de tout cœur que vous ressentirez autant de joie à le découvrir que nous en avons éprouvée à le concocter. Ah, j’oubliais : merci infiniment de m’accueillir à bord !
François-Xavier Maigre